electricité
Energies

ekWateur, le fournisseur d’électricité verte qui affole les compteurs- 5 minutes de lecture

ekWateur est un fournisseur d’électricité 100% verte qui devrait bientôt atteindre la barre symbolique des 100 000 compteurs. Cette start-up créée en 2015 se classe aujourd’hui au 5ème rang des fournisseurs d’énergie en France. Elle vient de réaliser une levée de fonds record de 10,6 millions d’euros pour accélérer dans la transition énergétique et l’autoconsommation.


ekWateur est un fournisseur d’électricité “100% verte”. Une jeune entreprise créée par Jonathan Martelli et Julien Tchernia en novembre 2015. C’est après avoir travaillé ensemble dans le secteur de l’énergie qu’ils ont eu l’idée de lancer ce concept de fournisseur de l’énergie d’après. ekWateur représente ainsi une alternative aux acteurs dominants du marché français – EDF et Engie – et propose de l’énergie renouvelable (gaz, électricité et bois) aux particuliers et petits professionnels.

L’entreprise annonçait le 08 avril avoir remporté les deux marchés subséquents du lot « petit électricité » de l’appel d’offres émis par la directions des Achats de l’État. Un succès qui représente une croissance nette de 24 000 compteurs pour ekWateur. Ils seront mis en service le 1er janvier 2020 et devraient permettre à la start-up de dépasser la barre symbolique des 100 000 compteurs. Quelques mois après, le 12 juin 2019, l’entreprise annonce également avoir réalisé une levée de fonds record de 10,6 millions d’euros pour pérenniser son développement et accélérer dans la transition énergétique. Des fonds qui vont notamment lui permettre d’accélérer dans la création d’offres d’autoconsommation.

des ampoules


Le cap des 100 000 compteurs bientôt atteint

Grâce à l’appel d’offres de la direction des achats de l’Etat, le fournisseur totalise maintenant 95 000 compteurs en portefeuille. Le lot “Petit électricité” se divise en deux marchés. Un premier qui comporte 22 000 compteurs et concerne la majorité des ministères comme les Services du Premier Ministre, le Ministère de la Transition écologique et Solidaire, le Ministère de l’éducation nationale ou encore le ministère de l’intérieur.

« Cette nouvelle annonce ne fait qu’accroitre notre détermination à proposer un service toujours plus qualitatif et des innovations qui répondent aux attentes de nos clients et de notre communauté. Nous comptons bien atteindre les 100 000 compteurs cette année et ainsi passer une étape historique dans notre développement. » conclue Julien Tchernia, co-fondateur de l’entreprise.

Depuis son lancement sur le marché, ekWateur fait régulièrement parler de son activité. L’entreprise a été́ le premier fournisseur français à proposer une offre de gaz 100% renouvelable, grâce au biométhane. Elle propose également une offre de bois ainsi qu’une offre d’autoconsommation. Elle fut aussi le premier fournisseur à accepter le SolarCoin et constitue une réelle concurrence aux offres traditionnelles pour les particuliers. Alors que les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux fournisseurs indépendants, ekWateur se positionne comme une alternative crédible et locale, notamment grâce à son implantation dans des villes comme Grenoble, Strasbourg et Metz.

Julien Tchernia ekwateur
Julien Tchernia, co-fondateur de ekWateur


Une levée de fonds de 10,6 millions d’euros en Juin 2019

ekWateur a également remporté des achats groupés importants, comme un lot lors du « énergie moins chère ensemble » organisé par l’UFC Que Choisir. L’entreprise se classe aujourd’hui en 5ème position des fournisseurs d’énergie en France. En début d’année 2019, elle a également établi un record lors de sa levée de fonds participative avec Sowefund. En douze semaines, le fournisseur d’énergie ekWateur et Sowefund ont ainsi levé 1.128.857 euros.

« Cela prouve que notre communauté s’engage et nous fait confiance. C’est pour nous une motivation supplémentaire pour poursuivre notre but de rendre la transition écologique accessible à tous », déclarait alors Julien Tchernia. La somme récoltée sera utilisée pour la création de « ekWateur : le lab », un département consacré au développement et à l’agrégation de produits innovants « pour développer des services clef-en-main, très simples d’accès” à destination des particuliers.

Mais la jeune entreprise ne s’arrête pas là. Le 12 juin 2019, elle annonce une levée de fonds de 10,6 millions d’euros auprès de ses partenaires historiques Aster, BNP Paribas Développement et Bouygues Telecom Initiatives ; ainsi qu’un nouvel investisseur, le groupe Mantu (ex Amaris). Avec une croissance de 45 % depuis le 1er janvier et un effectif passé de 16 en 2017 à 35 en 2019, ekWateur dédiera une partie de ces fonds levés au financement de cette croissance et aux futurs recrutements. L’entreprise souhaite également travailler sur de nouveaux services autour de l’autoconsommation. Un axe stratégique majeur pour ce fournisseur.

les panneaux solaires, 1ère source d'énergie renouvelable en France


Un bon-élève parmi les fournisseurs d’électricité verte

En 2017, l’ONG Greenpeace a produit un rapport sur les soi-disantes “offres d’électricité verte” en France. L’objectif était notamment de faire la part entre les offres réelles et celles qui tiennent du greenwashing. Dans ce rapport, ekWateur obtient une très bonne note. Elle ne figure pas parmi les meilleurs fournisseurs d’électricité verte, en dessous de quelques noms comme Ilek, par exemple. Cependant, le fournisseur propose moins de 5 % d’électricité qui est d’origine fossile (charbon, fioul, gaz), ce qui est deux fois moins que la plupart des fournisseurs.

Par ailleurs, en 2017, la moitié de l’électricité fournie par ekWateur a bien été achetée directement à des producteurs d’énergie renouvelable (hydraulique, solaire, éolien et biomasse). Mais pour le reste, ekWateur achètait également à l’époque de l’électricité non renouvelable et la verdissait en achetant des « garanties d’origine » (certificats obligatoires pour commercialiser une offre dite « verte », conformément à la réglementation européenne). Qu’on se rassure, c’est toujours beaucoup mieux que les offres des fournisseurs comme Engie, EDF ou encore Direct Energie (racheté, rappelons-le, par le groupe Total) qui n’ont de “vert” que le nom.


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique